Ma Biographie

Beatrice Villiger, soprano-spinto, possède un large répertoire d’opéra, de musique sacrée et de Lied. Elle a fait ses premiers pas sur scène en 2008 en interprétant Annina (La Traviata) au Festival d’opéra d’Avenches en Suisse.  Dans des productions indépendantes, la soprano s’est ensuite glissée dans la peau de Flora (La Traviata), de Berta (Le Barbier de Séville) et de la deuxième Dame (La flûte enchantée). De nombreux concert internationaux ont amené la suissesse à se produire en Italie, en France, aux USA, en Chine pour une tournée avec des œuvres de W. A. Mozart ainsi qu’en Inde où elle a donné un masterclass international. Beatrice est également la directrice artistique du Festival Le Bois qui Chante de Château-d’Oex.

Divers orchestres, dont celui de l’IMMA (Orchestre de l’académie Menuhin, sous la direction de Liviu Prunaru) ou la Sinfonietta de Genève ainsi que des chefs tels que Philippe Bach, Lonnie Klein, Sarah Danielle, l’ont accompagnée dans de nombreux airs de concerts de Mozart, Mendelssohn, Verdi ou Beethoven.

Amoureuse de la belle musique au sense large, Beatrice aime surprendre, amuser et émouvoir son public avec des projets originaux. Dans cet esprit elle fonde en 2017 le trio Alp Opus qui harmonie avec charme l’opéra, le yodel et la musique populaire. Une athmosphère toute particulière émanne des concerts donnés par le Duo Cant’arpa : la douceur de la harpe s’unit au velours de la voix. En tant que membre du Trio ADLER (soprano, clarinette, piano) Beatrice donne régulièrement des concerts de musique de chambre. C’est en compagnie du Duo SONaare (violoncelle, piano) qu’elle a été invitée à se produire, entre autres, au Festival Le bois qui chante de Château d’Oex et pour les Amis des Sommets Musicaux de Gstaad. Andrea Ferrante, compositeur sicilien, lui a d’ailleurs dédié Il vento scrive pour soprano, piano et violoncelle. Le Festival Menuhin de Gstaad l’a accueillie au mois d’aout 2012 accompagnée par l’ensemble Salto-Cello. Des paroisses jurassiennes, fribourgeoises, vaudoises et bernoises ont invité Beatrice Villiger et sa collègue Alessandra Boër à chanter leur programme de musique sacrée, s’articulant autour du Stabat Mater de Franz Lachner, dans leurs églises. Le 15 août 2011 elle a pu être suivie en direct à la télévision dans le cadre de la messe catholique diffusée en Eurovision. A l’opéra elle a entre autres eu le plaisir de partager la scène avec Patricia Cioffi, Noëmi Nadelmann, Renato Bruson et Roberto Saccà.

Toujours en recherche de perfectionnement, Beatrice Villiger  a eu l’opportunité de suivre des masterclasses avec Cecilia Bartoli et Gianfranco Bisanti. Elle prend ses premiers cours de chant à l’Institut de Ribaupierre à Lausanne (Suisse), dans la classe de Ioana Bentoiu, où elle obtient son diplôme avec mention. Durant ses études musicales, elle a fréquenté une école de théâtre, puis un opéra studio lui permettant d’aborder des rôles du répertoire classique, romantique et moderne. (Vitellia, Fiordiligi, Liu, Agathe, Blanche…) Après ses études suisses elle a été admise à l’Académie Leoncavallo de Milan où elle s’est  perfectionnée dans le domaine de l’opéra, auprès d’Adriana Stamenova. Elle y a obtenu un second diplôme, toujours avec mention, en 2009.

 

 

Kontaktiere mich!